Retour vers la santé
activité physique et diabète type 2

Effets du sport sur le diabète de type 2

Pratiquer un sport est une recommandation universelle dans le traitement du diabète de type 2. En effet, les bénéfices sont nombreux et nous allons détailler les principaux dans cet article: ceux qui ont la plus grande capacité à guérir de la maladie.

Voici sans plus attendre ce qui attend un diabétique qui augmenterait son niveau d’activité.

Liste des effets principaux du sport sur le diabète de type 2

Perte de masse grasse

Il existe une relation directe entre l’indice de masse corporelle et le diabète de type 2 1, et le pourcentage de masse grasse pourrait être un indicateur encore plus précis2.

En effet, on peut imaginer une montagne de muscle avec un IMC “surpoids” pour lequel je ne me ferais aucun soucis. Au contraire une personne en léger surpoids mais très faible physiquement (peu de muscle) serait à risque.

L’activité physique permet de perdre du poids et surtout, de baisser ce pourcentage de masse grasse en améliorant la composition corporelle générale.3

Mais le gras peut aussi se loger en interne. Le foie et le pancréas peuvent ainsi s’engraisser et mener à l’évolution du diabète. L’entrainement peut faire baisser les taux de gras au niveau de ces deux organes clé du développement de la maladie.4 5

La dépense énergétique induite par des efforts physiques force le corps à mobiliser ses ressources. Cela permet de baisser les taux de masse grasse corporel y compris en interne, réduisant les risques associés et permettant de faire reculer la maladie.

Améliore la sensibilité à l’insuline musculaire

L’insuline est une hormone régulatrice de la glycémie car elle permet de faire entrer le glucose sanguin dans les cellules (organes divers, gras, muscle).

En cas de diabète de type 2 et d’inactivité physique le muscle devient résistant à l’insuline, c’est à dire que malgré sa présence il rejette le glucose. Cela entraine une augmentation de la glycémie.

Cette résistance disparaît au cours de l’effort mais aussi après durant la phase de récupération6.

Sport et résistance à l'insuline

Enfin, il existe une relation directe entre la sensibilité à l’insuline et la masse musculaire totale7. Or l’entrainement de résistance permet de créer du muscle.

L’activité physique permet ainsi d’améliorer la sensibilité à l’insuline et de faciliter l’entrée du glucose au niveau des muscles.

Baisse de la glycémie

Le glucose est l’un des carburants principaux du muscle, si bien qu’il peut en dépenser jusqu’à 50 fois plus au cours d’un effort intense qu’au repos8.

Pour s’assurer d’avoir assez d’énergie, le muscle va puiser dans ses réserves propres (le glycogène), mais aussi dans le glucose sanguin. Pour cette raison, la glycémie a tendance à s’abaisser au cours d’un effort.

sport et diabète de type 2: baisse de la glycémie

Mieux encore, le muscle a besoin de glucose durant sa phase de récupération pour remplir son glycogène partiellement vidé.

Les besoins en glucose musculaire couplés à l’amélioration de la sensibilité à l’insuline permettent ainsi de réduire la glycémie avec un effet pouvant durer 48 heures9.

Moins de médicaments

Tous les bénéfices de l’entraînement précédent mènent finalement au plus important: la réduction des besoins pharmaceutiques et ses effets secondaires.

Les médicaments dédiés au diabète de type 2 ciblent l’hyperglycémie, la résistance à l’insuline et la déficience en insuline. L’activité physique aura une action directe ou indirecte sur tous ces facteurs.

Dans une étude d’un an, 2 heures de pratique hebdomadaire ont permis de supprimer les médicaments hypoglycémiants pour 15% des participants. Ce fut le cas de 70% des participants très actifs (6-7 heures par semaine).

Il existe donc une relation dose dépendante entre l’activité physique et la réduction des traitement médicaux du diabète de type 210.

Le sport pour guérir le diabète de type 2

En conclusion, si pour être considéré guérit du diabète de type 2 la glycémie doit retrouver des valeurs stables sans l’aide de médicaments, le sport mérite de faire parti intégrante du traitement du diabète de type 2.

Nous recommandons donc une pratique quotidienne, qu’il s’agisse de simplement bouger (marche, vélo..) ou d’entrainement un peu plus intense comprenant de la musculation et des efforts cardio-respiratoires.

Comment gères tu ton diabète?

Réponds au quiz pour en savoir plus sur ton mode de vie actuel, et obtenir des conseils adaptés.

Lucien Faber

Lucien Faber

Lucien est préparateur physique et co-gérant de sa salle de coaching. Passionné par le lien entre le mode de vie et la santé, il créé retour vers la santé pour partager ses conseils et son expertise.

Ajouter un commentaire